Plume d'ange


Sous-titre

Publications

Christine Savoy et Claudia Sauthier

« 7 petits contes spirituels » a été le début d’une belle aventure, que ce soit lors de sa conception ou lors de sa diffusion. La création du livre a débuté lors de l’écriture du premier conte « Le petit garçon et le peintre », dédié à un ami. La suite de ce livre fut une suite d’évidences : de la nécessité de créer un recueil à la collaboration avec Claudia Sauthier, peintre de Vétroz. Merveilleuse rencontre entre ma plume et ses pinceaux, merveilleuse rencontre ensuite entre les lecteurs et le livre dont l’existence, aujourd’hui, appartient à ceux qui l’habitent de leur propre vécu ou sensibilité.

Le deuxième livre « Couleurs de Terre » ne peut qu’exister à sa suite. La démarche est différente. Les couleurs, cette fois, précèdent les mots et l’inspiration de départ est Terre, dans le sens où nous souhaitons que ce livre, contrairement au précédent, s’ancre davantage dans la matérialité et dans la temporalité.


7 petits contes spirituels, vernissage à Ardon, 2012

Couleurs de Terre, publication en 2014
invitation par l'association Montagn's art avec la conteuse Anne Martin

et vernissage à la salle de la Pontaise, à Ardon.  

Articles de presse en lien avec ces deux premiers livres

http://www.montagn-arts.ch/ressources/medias/146-fremissements-d-artistes-journal-de-sierre-25-septembre-2015 (spectacle "Frémissement" durant lequel "L'ange et les hommes " a été lu par l'acteur Gérard Rouzier avec un accompagnement Piano de Stéphane Staas.

Sixième Dimension, décembre 2012, pour "7 petits contes spirituels"
Sixième Dimension, décembre 2014, pour "Couleurs de Terre"
L'Essentiel. Christine Savoy et Claudia Sauthier.


L'Essentiel, publication en 2016


Et si l’Essentiel était en l’Homme ?

Au coeur de ce qu’il possède de plus beau : sa capacité à s’émerveiller, à aimer, à créer ?

Au coeur de ses espérances, de ses rêves, de son inlassable désir de contribuer à la terre ?

 

Et si l’Essentiel était l’Homme.

Quand il ouvre enfin son coeur et qu’il ose aimer.